Une nouvelle ASBL et de nouveaux projets.



Janvier 2020

L’association Construis moi un village qui est née au lendemain du tremblement de terre qui a ébranlé le Népal en avril 2015, a décidé de se constituer en ASBL.
L’objectif est double : mobiliser davantage de personnes autour de divers projets d’aide au peuple népalais et aussi diversifier et élargir ces mêmes projets. Mais les principes de base restent les mêmes : aider de petites initiatives locales choisies par les villageois eux-mêmes et qui contribuent à maintenir la vie dans les villages népalais du Langtang.
De 2015 jusqu’à aujourd’hui, Construis-moi un village a concentré son aide sur un village : le village de Paelep dans la commune de Ramche. Ce village avait été fortement touché par le tremblement de terre : trente morts, maisons détruites et réseau de distribution d’eau anéanti. Les habitants de Paelep ont demandé que nous les aidions à remettre en place ce réseau de distribution d’eau. Le travail est pratiquement terminé.

L’ASBL va donc se tourner vers d’autres villages et vers d’autres projets, toujours dans la région du Langtang. Les idées et les projets ne manquent pas dans cette région où les conséquences du tremblement de terre restent très visibles. Les destructions et le fait que les touristes ne sont plus venus pendant plusieurs années, ont entraîné un grand exode rural : beaucoup d’habitants, notamment les hommes, ont choisi de partir soit à Katmandu soit à l’étranger pour trouver du travail.
Construis-moi un village a pour ambition d’aider à faire revivre les villages. Plusieurs projets sont sur la table : rénovation d’un lodge, création d’une petite coopérative de tissage de la laine de Yak, formation de guides de montagne, érection d’un monument pour commémorer les victimes du tremblement de terre.

Dans les prochains mois, des choix seront faits pour déterminer les projets les plus porteurs d’espoir pour les habitants du Langtang. Avec l’aide de Bikas, l’ASBL Construis-moi un village est décidée à se lancer dans un nouveau cycle de projets.

Marc Preyat

En annexe, les photos qui montrent que les 30 fontaines construites avec l’aide de Bikas et du Rotary, alimentent désormais le village en eau potable.



Octobre 2019

Le but que s’était fixé les initiateurs du projet « Construis-moi un village » est enfin atteint : après 4 années d’efforts, l’eau potable coule enfin au centre du village de Paelep.
En 2018 et début 2019, les villageois de Paelep ont construit trente fontaines destinées à alimenter en eau des groupes de 5 ou 6 familles. Ce sont des fontaines traditionnelles telles que nous pouvons les voir dans beaucoup de villages du Népal. Pour rappel, à Paelep comme dans toute la région du Langtang, ces fontaines ainsi que le réseau d’alimentation en eau potable avaient été détruits par le tremblement de terre d’avril 2015.

Le fait que l’eau potable soit à nouveau à disposition immédiate, simplifie beaucoup la vie des habitants de Paelep et améliore grandement les conditions sanitaires. Après le tremblement de terre de 2015, les habitants n’avaient que deux solutions pour trouver de l’eau : soit recueillir l’eau qui coulait sur le sol (le village de Paelep se trouve à 2000 mètres dans une vallée encaissée), soit aller chercher l’eau à la seule source disponible qui se trouvait à 1400 mètres des maisons les plus proches.

Ces trente nouvelles fontaines ont été financées par les clubs Rotary belges de Gerpinnes, Beaumont-Erquelinnes, Philippeville et Courcelles 2000 avec la collaboration du club Rotary de Patan/Katmandu. Le tout a été coordonné par Bikas. Ce sont les habitants de Paelep qui ont fourni la main d’oeuvre non spécialisée.

Aujourd’hui, il ne reste qu’un travail de finition : les autorités népalaises ont entrepris la construction d’une route qui dessert le village mais ce faisant, les ouvriers ont mis à nu une partie du tuyau principal d’amenée d’eau. Il faut enfouir ce tuyau au plus vite avant qu’il ne soit pas abimé par le charroi. Bikas a accepté de financer cette partie du travail qui est en passe de se terminer.

Pour fêter la fin des travaux, deux manifestations sont prévues dans les prochains mois : le 12 octobre prochain, à Paelep, aura lieu la cérémonie d’inauguration officielle : des représentants de "Construis moi un village" ainsi que des donateurs et bien entendu les villageois de Paelep seront présents pour faire la fête et apposer une plaque commémorative dur une des fontaines. Par ailleurs, le Rotary Club de Gerpinnes qui était l’initiateur du projet au niveau du Rotary a décidé lui aussi de marquer la fin du projet en organisant une fête népalaise le 19 octobre à Gerpinnes.

Marc Preyat.



Le Club Alpin Belge / Hainaut s’investit pour le village de Paelep

Janvier 2019

Une douzaine de randonneurs du Club Alpin Belge/ Hainaut ont visité en octobre dernier le village de Paelep. Ils ont pu constater que le travail de construction des fontaines se poursuivait et que le village de Paelep retrouvait petit à petit son dynamisme. L’eau est aujourd’hui au centre de toutes les conversations et même les enfants de l’école du village y consacre des travaux : comment utiliser l’eau ? A quoi sert-elle ?

Mais les randonneurs n’étaient pas venus les mains vides : pour réaliser leur trek dans le Langtang, ils ont d’abord engagé quelques villageois : guides, porteurs et cuisiniers. Ils ont aussi offert du matériel de montagne comme des cordes, des tentes et des bottines et si le projet se concrétise, ils ont l’intention de financer des cours d’anglais et des cours de guide à destination des villageois intéressés. Ces cours permettront à ces habitants de Paelep de valoriser leurs compétences en accompagnant les randonneurs très nombreux dans cette région du Népal.



Octobre 2018

Le village de Paelep revit : le tremblement de terre d’avril 2015 avait tué trente personnes, détruit presque toutes les maisons et abimé le réseau de distribution d’eau.
Aujourd’hui, l’eau est revenue et des maisons se reconstruisent un peu partout dans ce village situé aux portes du Langtang. Des terrains en terrasse qui étaient à l’abandon depuis trois ans, sont aujourd’hui à nouveau cultivés. Tout cela est possible parce que l’eau est à nouveau disponible.

Laurent Breuer qui vient de se rendre à Paelep avec un groupe de trekkeurs de la section Hainaut du Club Alpin Belge, a été témoin du renouveau du village.
Avec l’argent rassemblé par Bikas et les clubs Rotary de Gerpinnes, Beaumont/Erquelinnes, Courcelles 2000 et Philippeville, les villageois ont construit 20 fontaines publiques dans le haut et le bas du village ainsi qu’autour de l’école (voir photos).


Comme la pente est très importante, ils ont aussi installé trois citernes intermédiaires pour atténuer la pression de l’eau.
Les villageois de Paelep espèrent terminer le réseau de distribution d’ici le mois de mars en construisant encore une dizaine de fontaines. Celles-ci seront les plus éloignées, la quantité de tuyaux sera donc plus importante et cela nécessitera la construction de nouveaux réservoirs
intermédiaires. L’entièreté des travaux est réalisée par les habitants de Paelep.

L’impact du projet Construis moi un village sur la population est remarquable : l’eau c’est la vie et on le ressent très fort ici ! Tout semble revivre ! Comparé à l’enfer que nous avions vu au lendemain du tremblement de terre, la population semble beaucoup mieux, les maisons se reconstruisent, l’école compte 5 professeurs et 86 élèves inscrits, de nombreux habitants qui avaient quitté le village vers Katmandou sont prêts à revenir.

En complément à l’action de Construis moi un village, d’autres projets de coopération sont en train de naître: le Club alpin du Hainaut qui pour son trek, a engagé une dizaine d’habitants du village de Paelep, a décidé de parrainer la création d’une association sportive locale liée à la montagne : tentes, cordes et matériel de montagne ont déjà été acheminés sur place.


Un grand merci à toutes celles et à tous ceux qui ont
permis à ce beau projet de naître et de se développer.

Laurent Breuer et Marc Preyat.



L’association « Construis-moi un village » s’est créée spontanément après le tremblement de terre dévastateur du 25 avril 2015.
Elle regroupe des spécialistes et des amoureux du Népal, en étroit partenariat avec l’ONG belge BIKAS qui travaille depuis 25 ans sur des projets dans ce pays.

La récolte des fonds servira pour une première phase de reconstruction d’écoles, d’infrastructures villageoises tels que des sentiers, des moulins, du reboisement , …
Notre priorité est d’agir dans les villages les moins aidés du Rasuwa : Ganesh Himal, Kalikasthan, au Nord de Katmandou.





Août 2018

Les habitants du village de Paelep ont commencé les travaux qui permettront à tous les villageois d’être alimentés en eau potable : les 8 premières fontaines sont construites.
Elles ont été conçues selon la méthode traditionnelle népalaise et chaque fontaine desservira 4 ou 5 familles. Au total, il y aura une trentaine de fontaines réparties dans ce village situé dans la vallée de la Trisuli River à l’entrée du parc du Langtang.

Depuis le tremblement de terre d’avril 2015, les villageois étaient obligés d’aller chercher l’eau à plus d’un kilomètre du village ; un travail épuisant dans cette vallée qui n’est desservie que par des sentiers de montagne.
Le financement de ces travaux est réalisé grâce à l’apport de 4 clubs Rotary de la région de Charleroi qui travaillent en collaboration avec le Rotary Club de Patan/Katmandu. Ce dernier assure la supervision des travaux.
Bikas a apporté aussi sa contribution au financement de ce projet.

Visite en Avril 2017


Les travaux entamés au mois d’avril de cette année devraient être terminés pour l’hiver. Nous espérons nous rendre à Paelep pour vérifier la bonne fin des travaux et ramener les photos
qui marqueront la fin de ce projet entamé en juin 2015.

Marc Preyat pour «Construis-moi un village».

Mai 2016

Le projet « Construis-moi un village » suit son cours. Pour rappel, il s’agit d’aider le village de Paelep, dans le district de Razuwa, à surmonter les conséquences du tremblement de terre du 25 avril 2015. Dans ce village d’une centaine de maisons, situé dans la vallée de la Trisuli River, en bordure du parc du Langtang, le séisme a fait trente morts et détruit la plupart des maisons, l’école ainsi que le réseau d’adduction d’eau.
Laurent Breuer et Marc Preyat, les initiateurs du projet « Construis-moi un village », ont fait un premier voyage à Paelep en juillet dernier pour identifier les besoins les plus urgents et pour distribuer un premier secours d’urgence : 200 couvertures pour aider les habitants à se protéger du froid.
Laurent et Marc reviennent du Népal. Ils se sont rendus au village de Paelep en compagnie d’un ingénieur attaché au Parc naturel du Langtang, M. Ang Pemba Tamang, et d’un contremaître, M.Hari Bahadur Pyakurel. L’objectif était d’identifier les sources susceptibles d’alimenter en eau le village, de mesurer la longueur de tuyaux nécessaires pour amener l’eau au village ainsi que la meilleure manière de répartir cette eau. L’ingénieur a aussi réalisé un devis qui est actuellement à l’étude. Les premiers travaux de construction d’une citerne pour collecter l’eau devrait commencer avant la mousson.
Laurent et Marc ont constaté que les villageois de Paelep étaient abandonnés à leur sort. Excepté quelques tôles ondulées et quelques bâches en plastique, ils n’ont reçu aucune aide. Heureusement, l’école de Paelep a pu reprendre dans des bâtiments provisoires et avec un confort très relatif. Pour encourager les enfants de Paelep, « Construis-moi un village » a distribué 150 cahiers, livres et crayons. Quand la distribution d’eau sera rétablie, le deuxième objectif pourrait être l’école de Paelep.

Si vous voulez en savoir plus sur le projet « Construis-moi un village », Laurent et Marc ont réalisé un reportage TV d’une dizaine de minutes diffusé par la télévision communautaire Canal C et que vous pouvez aussi visionner sur le site de Canal C

Népal, un an après le séisme



Népal, Juillet 2015


Vous pouvez faire un don sur le compte de l’ASBL BIKAS dédié à nos projets de reconstruction.

BIKAS Asbl, Avenue Pois de Senteur, 173, 1120 Bruxelles
IBAN: BE32 2200 7878 0002
BIC: GEBABEBB
Communication: Construis-moi un village!
(déduction fiscale à partir de 40€)