D’une école à l’autre, un reportage photo

En novembre 2016, nous avons travaillé un mois avec CEPP, le Centre for Educational Policies and Practices. Ils veulent améliorer la qualité de l'éducation de base dans les écoles publiques dans les zones rurales reculées, principalement dans le triangle Sindhuli / Makwanpur / Rautahat dans le Inner Terai, au sud de Katmandou, et aussi dans Dolakha district à la frontière tibétaine.
Nous avons fait équipe avec le personnel CEPP et nous avons donné 4 ‘crash trainings’: formations très pratiques pour les classes ECD (Early Childhood Development - développement des jeunes enfants, soit « maternelle ») et la classe 1, 2 et 3 de l'enseignement primaire. Dans cinq autres localités, nous avons délibéré avec les parents, les enseignants, l'association des parents, les élèves, le directeur de l'école, les employés CEPP, sur la façon dont une école particulière peut être améliorée.


Ce qui suit est une impression en paroles et images…


Des marionnettes peuvent rendre agréable l’enseignement de langues: les enfants parlent avec la poupée, non pas avec l'enseignant ... ils sont donc moins timides. Ensemble avec les enseignants, nous faisons nos lapins-aux-oreilles-qui-bougent, et un chient sachant «parler».



Les enfants arrivent même avant les enseignants ... Ils expérimentent avec différents matériaux.



Ensuite, ils créent leurs propres flash cards et des jeux de mémoire.



Nous demandons aux enseignants de réfléchir sur l'éducation centrée sur l'enfant. Ils confèrent entre eux et écrivent sur de grandes feuilles de papier ce qui est typique pour le monde des jeunes enfants: les personnes et les animaux qu'ils connaissent, ce que les enfants font, ce qu'ils ressentent ... Nous répétons l'exercice pour les enfants de 5 à 8. Une discussion animée suit.



Une conception simple ... un moyen de rendre l'enseignement plus convivial ...



CEPP soutient 33 écoles dans le Inner Terai, principalement près de la rivière Bagmati. Nous nous sommes déplacés à pied d'une école à une autre.



« Education is a light »: le CEPP slogan sur l'un des murs de l'école.



Parler de la qualité de l'éducation, avec les enseignants, les parents, les étudiants et les gens du CEPP.



Une équipe forte! Avec Binod qui travaille pour CEPP et Satyadevi qui est enseignante.



Des étudiants de LUCA School of Arts, Gent, ainsi que les parents, les enseignants et CEPP ont créé un ‘Natural Playground’. Depuis lors, les enfants continuent d’aller à l’école. Ils viennent plus tôt que l'heure de début et restent plus longtemps!



Bishnu, enseignante, est très fière de sa classe bien organisée.



Certaines interventions sont bon marché, mais peuvent créer une classe agréable.
Keshav, de CEPP, encourage les enseignants à mettre une couche isolante faite de bambou sous le toit métallique.




Les enfants sont curieux ... le jeu a été conçu par des étudiants de SVI Gijzegem.



L'école de Dolakha District est fort touchée par le tremblement de terre ...



... mais nous donnons dans les nouveaux locaux une formation pratique à 30 enseignants, venus de 20 écoles rurales de la région.


Paul et Carine


Nous travaillons avec CEPP, le Centre for Educational Policies and Practices, une ONG népalaise qui vise à améliorer la qualité de l'enseignement dans les écoles primaires.
Ils soutiennent les écoles publiques où l’éducation est gratuite. CEPP veut faire en sorte que les enfants les plus pauvres reçoivent une bonne éducation en informant leurs parents sur leurs droits et en motivant les enseignants.

Votre contribution au projet est plus que bienvenue sur le numéro de compte
BE32 2200 7878 0002 de Bikas, avec la mention «Amis de Paul et Carine ».

Un grand merci !