Fonds d'urgence Jo Logghe: Mai 2022

Mai 2022

Comme promis dans le précédent article, nous - le Fonds d’Urgence Jo Logghe - avons maintenant acheté une première série d’appareils à oxygène par l’intermédiaire de notre partenaire au Népal, la Climate Alliance of Himalayan Communities (CAHC).

Plus précisément, il s’agit de 25 concentrateurs d’oxygène qui ont été livrés dans différentes régions montagneuses du Népal.
Les postes d’aide médicale municipaux, les centres de santé et les hôpitaux des districts suivants de tout le Népal ont déjà reçu un tel appareil à oxygène : Solukhumbu (Phortse, Thame, Thamo, Khari Khola, Mapya Dudh Koshi, Kurima, Pangboche), Langtang, Sankhuwasabha, Darchula, Rolwaling , Dolakha, Sindhupalchowk et Rasuwa.

En conséquence, ces appareils à oxygène ne sont plus uniquement destinés aux victimes du corona, mais peuvent désormais également être utilisés en cas d’urgence pour l’administration d’oxygène à de grandes hauteurs. Un don très utile aux communautés villageoises himalayennes !

Ce n’est pas surprenant que de nombreux autres districts sont venus frapper à la CAHC. Il y a une demande pour pas moins de 62 appareils à oxygène. Mais notre capacité dépendra (en partie) de nos contributions volontaires.

Les 25 premiers appareils ont déjà été remis aux acteurs des quartiers où les besoins sont les plus grands. Et avec l’équipement d’oxygène, CAHC a également immédiatement transféré des masques buccaux et du matériel hygiénique.

Le conseil d’administration de CAHC-Climate Alliance of Himalayan Communities tient à remercier BIKAS et le Fonds D’Urgence Jo Logghe pour leur précieuse coopération dans ce projet. Mais un merci spécial va aussi à nos donateurs et amis népalais qui ont rendu le programme possible grâce à leur soutien.

Avec le Fonds d’Urgence Jo Logghe, nous souhaitons soutenir davantage cette action qui peut sauver des vies. C’est pourquoi votre contribution financière reste nécessaire.
Merci pour votre soutien, dhanyabad !

La famille Logghe

Vous pouvez virer sur le compte de BIKAS asbl, BE32 2200 7878 0002 avec mention : Jo Logghe NOODFONDS
Les cotisations à partir de 40 euros sont déductibles des impôts.



Février 2022

Cela ne vous surprendra pas que le Covid-19 continue d’affecter la vie quotidienne au Népal. Par exemple, aujourd’hui seules les réunions jusqu’à 25 personnes sont autorisées !
Les grimpeurs, randonneurs et autres touristes restent encore à l’écart en raison de cette situation incertaine. De nombreuses mesures corona, nécessaires mais aussi très variables empêchent un redémarrage des activités économiques normales, en particulier touristiques. Il va sans dire que le tourisme est l’un des secteurs les plus touchés. Avec beaucoup de chômage en conséquence...

L’année dernière, nous avons réussi à mendier des milliers de colis alimentaires à la population népalaise dans le besoin. Une bénédiction pour les nombreux nécessiteux, grâce à votre générosité !
Notre partenaire au Népal, la Climate Alliance of Himalayan Communities (CAHC), s’est chargée de la bonne gestion. Et elle va (devra) le faire encore plus dans un avenir proche.

En plus de la nourriture, il existe aujourd’hui d’autres besoins urgents, principalement des installations médicales telles que des équipements à oxygène et des masques buccaux. La troisième vague corona fait actuellement rage au Népal et un confinement a été immédiatement imposé dans plusieurs régions. Les déplacements ne sont donc plus possibles ou du moins très limités. Cette immobilité, conjuguée à l’augmentation du nombre de malades du Covid, a fortement augmenté la demande d’équipements à oxygène dans de nombreux centres médicaux de la région himalayenne. Après tout, ces appareils semblent être le moyen le plus simple et le plus rapide d’administrer de l’oxygène aux patients qui en ont besoin.


C’est pourquoi le CAHC, l’organisation mentionnée ci-dessus souhaite distribuer des appareils à oxygène dans les régions éloignées. Par exemple, les districts de Sindhupalchowk, Dolakha, Solukhumbu, Sankhuwasabha, Rasuwa et Gorkha se verront attribuer un appareil. Plus tard, des appareils seront aussi distribués dans les communautés villageoises de la vallée de Katmandou. Cette distribution se fera sur la base de l’urgence et de la nécessité en fonction de la situation donnée.

Avec le FONDS D’URGENCE Jo Logghe, nous souhaitons soutenir cette action qui peut sauver des vies. C’est pourquoi votre contribution financière est toujours nécessaire durant cette pandémie.

Vous pouvez transférer sur le compte : BIKAS asbl BE32 2200 7878 0002 avec mention : Jo Logghe NOODFONDS.
(Les cotisations à partir de 40 euros sont déductibles des impôts.)



Juillet 2021

Début juillet, notre famille népalaise, Ang Tshering Sherpa et son épouse Jo Logghe, ont une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme.

« Depuis le confinement national au Népal, de nombreuses personnes professionnellement impliquées dans le trekking et les expéditions ont traversé une crise financière. L’annulation des expéditions au printemps a également entraîné des pertes d’emplois pour les guides de tourisme, de trekking et de montagne.
Les étudiants de tout le pays, qui résident temporairement dans la vallée de Katmandou pour l’enseignement supérieur, sont confrontés à des problèmes similaires. En raison du confinement national, la mobilité et l’accès à la vallée de Katmandou sont limités. Cela a également réduit le flux de marchandises et d’argent dans la vallée.»

Dès le premier confinement, Ang Tshering a lancé une campagne d’aide au cours de laquelle environ 800 colis alimentaires ont été distribués. Lors de la deuxième vague, la situation s’est encore aggravée. Plus d’emplois ont été perdus et il n’y avait pas assez de fournitures de secours. Depuis le confinement du 27 avril 2021, Ang Tshering a distribué encore plus de colis alimentaires aux familles, sans-abris, étudiants et autres personnes dans le besoin. Les personnes qui avaient perdu leurs biens à cause des inondations ont également reçu des secours et de la nourriture, en particulier à Sindhupalchok et Manang.

« Des colis familiaux ont également été délivrés à 1 357 familles de transporteurs qui sont au chômage depuis si longtemps. Chaque colis coûte environ 1700 roupies, » dit Jo. “Le confinement n’étant toujours pas levé, il faut continuer la distribution, chaque euro est le bienvenu”, ajoute-t-elle.

Avec le FONDS D’URGENCE Jo Logghe, nous souhaitons soutenir davantage ces actions. Aide et soutien réels aux personnes dans le besoin, dans la vallée de Katmandou, dans les régions de Solu et Okhaldhunga, à Khumbu et dans d’autres régions où les conditions sont similaires voire pires. En partie à cause de l’augmentation des coûts de transport en période de corona, les prix des colis alimentaires ont également fortement augmenté.

C’est pourquoi notre aide durant cette pandémie et notre contribution financière restent très nécessaires. Veuillez donc continuer à nous soutenir.

Vous pouvez le faire via BIKAS asbl, BE32 2200 7878 0002 avec la mention : Jo Logghe FONDS D’URGENCE. Les cotisations à partir de 40 euros sont déductibles fiscalement.

La famille Logghe



Avril 2021

A l’occasion de la nouvelle année, Babu Lal Tamang, notre interlocuteur, et l’ensemble du Mane Vigur Water Supply Committee souhaitent à l’équipe BIKAS et à tous les sponsors «Bonne Année 2078 à vous tous!».

Babu Lal rapporte également qu’il y a eu peu ou pas de pluie dans de nombreuses régions du Népal depuis octobre 2020. La grande sécheresse a provoqué de nombreux incendies de forêt, qui ont également fait l’actualité télévisée en Europe. Le développement intense de fumée a provoqué une énorme pollution de l’air, même la fermeture des écoles.
Dans de grandes parties du pays, les sources d’eau sont taries et la population est confrontée à la pénurie d’eau (voir aussi l’article sur le projet Haku).


«Mais… dans le village de Mane Vigur et Bongrel Dada, les habitants n’ont aucun problème d’eau. Quand les villageois se rencontrent, ils discutent toujours de vous ... Ils parlent toujours de votre soutien car, si vous ne les aviez pas soutenus, ils auraient déjà quitté leur village faute d’eau. Grâce à votre soutien, ils peuvent boire de l’eau,» déclare Babu Lal.

Ce message réconfortant prouve qu’avec notre soutien, nous ajoutons une valeur réelle à la communauté népalaise. Notre argent et nos efforts ont été bien dépensés, un résultat clairement positif.
C’est ainsi que nous voulons continuer à travailler et nous osons compter sur votre soutien (financier) à l’avenir.

Cela peut être fait via le compte de Bikas BE32 2200 7878 0002 en référence à Jo Logghe NOODFONDS (Attestation fiscale à partir de 40 euros)

Merci, de la part de la famille Logghe

Dans les photos d’accompagnement, nous voyons les villageois ravis lors d’une réunion sur le projet d’adduction d’eau de Mane Vigur.



Janvier 2021

Nous avons connu une année difficile, mais nous sommes pleins d’espoir pour celle qui débute. C’est le cas pour des millions de personnes un peu partout dans le monde et naturellement aussi au Népal.

Nous avons malgré tout clôturé l’année 2020 en beauté. Notre appel pour aider les personnes en détresse victimes des conséquences de la pandémie de la Covid-19, n’est pas tombé dans les oreilles d’un sourd. Grâce à votre « Aide de fin d’année » nous avons pu donner un peu d’espoir à beaucoup de Népalais. Nous avons eu suffisamment de moyens financiers pour aider quelque 180 ménages dans la région de Mahakulung.

Septic tank construction

Mais comme nous vous l’expliquions déjà dans le magazine précédent, pas question d’une circulation à voie unique, donner l’argent et l’accepter. Les personnes ont été priées de participer à «Cash for Work », un programme de travaux au profit de toute la communauté, dans ce cas-ci, l’amélioration de l’infrastructure publique. On a, par exemple, construit un nouveau pont en bois, entretenu les sentiers qui ont été renforcés là où c’était nécessaire et on a construit une toilette et une douche pour le centre médical Khiraute Health Post. Les photos parlent d’elles-mêmes:

Part of activities for toilet and bathroom construction for local health post


Nous comptons toujours sur votre soutien, afin qu’en ces temps incertains, nous puissions aider les plus faibles.

Votre aide financière peut être versée au compte Bikas asbl BE32 2200 7878 0002 avec la mention « Fonds de Secours Jo Logghe ».

Avec les remerciements et l’estime de la famille Logghe.



Novembre 2020

Début novembre il y avait au Népal 176 500 cas de covid-19 et on y comptait 984 décès. Au total 138 000 personnes sont rétablies du corona. Au vu de ces chiffres, la situation au Népal semble moins alarmante que chez nous. Malheureusement on constate une hausse significative.

A cause du corona, la population déjà pauvre souffre d’une plaie encore plus grande que le virus : la famine. La plupart des pauvres ont perdu leur job, ne parviennent plus à acheter la nourriture nécessaire et/ou à payer leur loyer. Beaucoup de familles dépendent du tourisme et celui-ci est à l’arrêt, au moins jusqu’à l’année prochaine. Les Népalais qui travaillaient à l’étranger comme en Inde, en Malaisie ou dans les pays arabes ont dû, par la force des choses, revenir au pays. Et pourtant, beaucoup de familles dépendaient financièrement de leur salaire.

Sans travail pas d’argent car au Népal un revenu de substitution, comme une allocation de chômage, est inconnu. Un réseau d’aide sociale et financière y est inexistant. Comme organisation de secours, nous ne pouvons évidemment pas nous y substituer mais nous pouvons y remédier partiellement en agissant et en accordant une aide (financière) à un projet valorisant.

Nous, comme Fonds de Secours Jo Logghe, avons opté pour le « Cash for Work Program » de la Hill Development and Conservation Group Nepal (HDCG), une ONG népalaise, qui est déjà active depuis plus de 20 ans dans la région de Mahakulung. La première priorité concerne quelque 180 familles qui travaillent dans le secteur touristique et qui ont perdu leur emploi.
Nous ne nous contentons pas uniquement de livrer des colis alimentaires, des médicaments et d’autres produits de première nécessité, mais nous leur garantissons aussi un revenu de base pour qu’elles puissent subvenir à leurs besoins essentiels. En revanche, nous attendons d’elles une prestation en retour, c.à.d. une activité sociale utile pour la communauté villageoise.

De là, « Cash for Work ». Les participants ont de quoi s’occuper, ils sont concernés par une activité et se sentent ainsi utiles et valorisés. Et … toute la communauté en profite.

Vous vous en rendez compte, nous avons toujours besoin de votre soutien afin de pouvoir aider sans relâche les plus faibles parmi la population népalaise. Ils pourront ainsi non seulement survivre mais surtout réellement vivre !

La famille Logghe

Votre soutien est le bienvenu sur le compte Bikas BE32 2200 7878 0002 avec la mention Fonds de Secours Jo Logghe.
Pensez-y, jusqu’à la fin de l’année 60% de réduction fiscale et ce à partir d’un virement de 40 euros.



Août 2020

Le Covid-19, cela nous concerne tous, depuis de longs mois. Avec de lourdes conséquences pour ce que nous pouvons faire, mais surtout pour ce qui nous est interdit. Le Népal aussi est touché. A première vue, moins que chez nous si l’on regarde les chiffres: «seulement» 56 décès et à ce jour un peu moins de 20.000 contaminations.

Mais les apparences sont trompeuses. L’impact de la crise du corona sur la vie courante est énorme. Après un long confinement de quatre mois, la vie normale reprend partiellement mais il n’est pas question d’un vrai rebond de l’activité économique. Le secteur touristique notamment est en plein désarroi. Les touristes et les randonneurs restent absents, les expéditions sont annulées, les aéroports fermés. Cela signifie que des milliers de personnes sont sans travail – les porteurs, les cuistots, les guides, le personnel des hôtels et des restaurants, les pilotes, les équipages,
les innombrables boutiques (de souvenirs ...) etc, etc. Il en va de même pour des milliers de Népalais, travaillant à l’étranger (par ex. en Inde, au Moyen Orient, en Malaisie) obligés de revenir au pays. D’autant plus de bouches à nourrir.

Au Népal la règle est: pas de travail, pas de salaire, pas de revenu de substitution. Une aide sociale sous forme d’allocations y est inexistante. On comprendra que beaucoup de Népalais ne voient plus d’issue à leurs problèmes. Il y aurait eu environ 1700 suicides. Un nombre beaucoup plus important donc que le nombre de décès dû au Covid-19 !


Après les tremblements de terre dévastateurs d’avril et de mai 2015, le Népal a connu de grands problèmes. Voilà pourquoi nous avions mis sur pied le Fonds de Secours Jo Logghe. Aujourd’hui, cinq ans plus tard, les problèmes sont peut-être encore plus criants car personne ne sait combien de temps cette pandémie s’éternisera. C’est pourquoi nous voulons, à côté de notre engagement au projet Manjuwa (voir page 8), offrir une aide supplémentaire à tous ces gens en détresse qui ont perdu leur travail et qui ne voient pas le bout du tunnel. Nous travaillons dans ce but avec une ONG népalaise qui approvisionne quelques dizaines de familles dans le besoin en produits de première nécessité. Nous pourrons ainsi donner un peu d’espoir à plus de deux cents personnes, qui en ont vraiment besoin.


Votre soutien reste indispensable et urgent. Vous pouvez verser votre don au BE 32 2200 7878 0002 de Bikas asbl avec la mention «Fonds de Secours Jo Logghe».

Avril 2020

Comme vous avez pu le lire dans notre précédent magazine le projet a souffert de glissements de terrain. Les indispensables travaux de rénovation ont débuté rapidement.
Notre responsable pour le projet sur place, Babu Lal Tamang, nous a annoncé la bonne nouvelle que les travaux de rénovation ont été terminés ce 11 mars.
L’inauguration officielle était prévue pour le 27 avril. Mais ici aussi le coronavirus a eu le dernier mot. Les cérémonies ont été postposées.


En vous remerciant de votre soutien de la part de la Famille Logghe



Avril 2017

Notre partenaire, l’ONG Himalayan Climate Initiative a annoncé que grâce à ce fonds, on a pu construire pas moins de 696 « résilient homes », dans les régions sinistrées par le tremblement de terre. Il faut préciser que le fonds d’urgence Jo Logghe n’était pas seul à financer les constructions. D’autres projets BIKAS y participaient. Dawa Steven Sherpa, membre de la famille Logghe, cofondateur et bénévole à l’HCI a été honoré, ainsi que d’autres collaborateurs, pour ce magnifique résultat.


Puisse cela nous stimuler pour travailler davantage à la renaissance du Népal et de sa population, une communauté si captivante.

Hans Logghe

Votre soutien aide à reconstruire le Népal, du fond du cœur : merci ! Vous pouvez verser votre contribution sur le compte BIKAS BE 32 2200 7878 002 avec la mention « Jo Logghe Fonds d’Urgence ».

Janvier 2017

Depuis décembre de l’année passée le Fonds d’urgence Jo Logghe collabore à la construction de ‘maisons résilientes’ – constructions antisismiques - dans les districts de Ramechhap et Okaldhunga, au sud-est de Katmandou et Bakhtapur. Les ‘maisons résilientes’ installées peu après les tremblements de terre de 2015 ont connu immédiatement un franc succès auprès de la population concernée.



Resilient Homes

Avec notre partenaire l’ONG HCI – Himalayan Climate Initiative- Le Fonds d’urgence Jo Logghe de Bikas contribue à la reconstruction de la plaine au Népal. Les structures métalliques sont livrées en pièces détachées sur place, en partie par camion, en partie à pied. Là elles sont montées sur des blocs de béton. HCI a placé plus de 650 ‘maisons résilientes’, dont une grande partie financées par le Fonds d’urgence Jo Logghe.

Pour nous occidentaux tout cela semble se dérouler très lentement mais il y a beaucoup d’obstacles à surmonter, comme la lenteur administrative et l’insécurité financière des autorités. Un autre problème réside dans l’exécution du projet lui-même. Construire des ’maisons résilientes’ est une chose, mais que faire si les terrains à bâtir et l’infrastructure routière sont détruits. Est ce que les villageois peuvent revenir sans plus dans leur village sans la garantie qu’ils peuvent à nouveau cultiver leurs camps et élever leur bétail? Tous aspects dont il faut tenir compte.




En résumé, il y a encore un long chemin à parcourir pour redonner au Népal son éclat d’antan et pour assurer à nouveau à beaucoup de Népalais une existence qui en vaille la peine. Votre soutien est donc toujours plus que nécessaire.

Vous pouvez verser votre contribution au compte de Bikas BE32 2200 7878 0002 avec la mention ‘fonds d’urgence Jo Logghe’